Ralph Richardson : nommé « héros national »

Ralph Richardson, seen here in his National Hero polo Cet été, la campagne de la Grande randonnée de Parkinson Canada a mis l’accent sur « La Grande Randonnée : Le mouvement », une série d’exercices mensuels visant à faire bouger les Canadiens, en particulier ceux qui sont atteints de la maladie de Parkinson, qui se termine par une journée de randonnée nationale le 12 septembre.

Des centaines de Canadiens atteints de la maladie de Parkinson et d’autres partisans de l’événement ont profité des ressources mensuelles pour demeurer actifs tout en appuyant la randonnée.

Ralph Richardson de Riverview, au Nouveau-Brunswick, était déjà actif lorsque la campagne a été lancée. Ralph a reçu un diagnostic de démence à corps de Lewy il y a cinq ans, puis un de maladie de Parkinson quelques années plus tard. La maladie de Parkinson entraîne des défis quotidiens pour Ralph, mais elle ne l’a jamais fait perdre sa détermination. Déjà limitées, les activités physiques de Ralph ont été réduites à son domicile lorsque la crise du coronavirus a commencé. Même s’il ne pouvait pas sortir pour participer à ses programmes habituels, il était déterminé à continuer de bouger – ce qui revêt une grande importance pour ceux qui sont aux prises avec cette maladie qui a entre autres une incidence sur la capacité de bouger.

Les marches prises dans son entrée de cour découlent de cette détermination. Il s’était fixé un objectif de 30 tours et, cette première journée, il a en a fait 8,5. Au 17e jour, il avait atteint son objectif. Mais il ne s’est pas arrêté là. Ralph s’est donné l’objectif de marcher 100 jours pour la cause de la maladie de Parkinson. Ce faisant, il recueille des fonds et fait de la sensibilisation pour venir en aide aux Canadiens atteints de la maladie et contribuer au financement de la recherche visant à trouver de meilleurs traitements et, un jour, un remède. Il a maintenant recueilli plus de 25 000 $.

Lisez l’histoire complète dans L’Actualité Parkinson.