Chef de fil de la recherche sur la maladie de Parkinson

La recherche est la clé qui permet de percer les mystères de la maladie de Parkinson. L’excellence scientifique et le courage de mettre à l’essai de nouvelles idées sont essentiels à la recherche mondiale qui vise à trouver de nouveaux traitements et un remède à la maladie.

Depuis 1981, le Programme de recherché de Parkinson Canada a investi plus de 27 millions de dollars dans ce qui suit :

  • des recherches novatrices de haute qualité par des chercheurs établis et prometteurs;
  • des recherches au stade de la découverte où les chercheurs mettent à l’essai de nouvelles théories et poursuivent de nouvelles pistes prometteuses;
  • des chercheurs en début de carrière dans le but de favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de scientifiques spécialisés dans la maladie de Parkinson;
  • de nouvelles recherches pour renforcer les capacités, promouvoir la créativité et mobiliser un plus grand nombre de chercheurs;
  • plus de 528 bourses de recherche, bourses d’études et subventions qui nous en apprennent plus sur le diagnostic et le traitement de la maladie de Parkinson.

Téléchargez notre brochure sur le Programme national de recherche pour avoir de plus amples renseignements.

Bourses de recherche 2017

Bourses de recherche (Clickez ici por PDF)

En septembre 2017, Parkinson Canada et ses partenaires annonce fierement le financement de 25 nouvelles subventions, bourses de recherche et bourses d’études.

Ces nouvelles bourses représentent un soutien total de 1 323 369 $ à de nouveaux projets de recherche au Canada pour les deux prochaines années. Le Programme de recherché de Parkinson Canada s’est engagé actuellement un total de 1 643 369 $, incluant les 9 bourses de recherche qui en sont à leur deuxième année.

Ces bourses comprennent ce qui suit :

  • 10 subventions pour des projets pilotes;
  • 3 bourses pour nouveaux chercheurs;
  • 3 bourses de recherche fondamentale;
  • 1 bourse de recherche clinique sur les troubles du mouvement;
  • 1 bourse de recherche clinique;
  • 7 bourses d’études supérieures.

Financement de la recherche

Le Programme de recherché de Parkinson Canada est rendu possible grâce au soutien financier de personnes, d’entreprises et de fondations. Il est financé par Parkinson Canada, ses partenaires régionaux et ses partenaires de recherche de partout au pays.

Trouver de meilleurs traitements pour en savoir plus sur les causes, la progression et les complications de la maladie de Parkinson.

Améliorer la qualité de vie des personnes atteintes et de leur famille afin qu’elles puissent profiter pleinement de la vie malgré les défis que pose cette maladie. Ce secteur de recherche couvre diverses disciplines de la santé, comme les soins infirmiers, l’ergothérapie, l’orthophonie et le travail social.

Renforcer les capacités de la prochaine génération de chercheurs canadiens. Nous finançons également des formations spécialisées en diagnostic et en traitement de la maladie et d’autres troubles du mouvement pour que les médecins puissent offrir des soins de qualité.

Contribuer à une échelle internationale à la connaissance collective de cette maladie complexe et à la recherche mondiale d’un remède. Un investissement continu en recherche entraînera un plus grand nombre de découvertes susceptibles de changer des vies et nous rapprochera d’un monde exempt de la maladie de Parkinson.

La recherche sur des maladies connexes, comme l’atrophie multisystématisée (AMS), la maladie de Steele-Richardson et autres affections, est aussi financée par le Programme de recherché de Parkinson Canada.

Conseil consultatif scientifique

Ce groupe de spécialistes agissant à titre de bénévoles examine les demandes de financement en fonction de leur excellence scientifique et de leur pertinence pour la maladie de Parkinson, ce qui permet d’attribuer les subventions selon les critères d’objectivité les plus rigoureux.

  • Dr Ron Postuma, présidentProfesseur agrégé de neurologie et de neurochirurgie, Faculté de médecine, Université McGill; neurologue, Hôpital général de Montréal; chercheur à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et à l’Hôpital du Sacré Coeur
  • Dre Silke Appel-Cresswell, professeure adjointe, médecine/neurologie, Université de la Colombie-Britannique; clinicienne-chercheuse, Centre de recherche du Pacifique sur la maladie de Parkinson et Centre de santé du cerveau Djavad Mowafghian
  • Dr Frédéric CalonProfesseur, Faculté de pharmacie, Université Laval
  • Dr Robert Chen, professeur de médecine (neurologie), Université de Toronto; scientifique chevronné, Institut de recherche Krembil; scientifique chevronné
  • Dr Bin HuProfesseur, Département des neurosciences cliniques et Département d’anatomie et de biologie cellulaire, Université de Calgary
  • Dr Wayne MartinProfesseur, Division de la neurologie, Programme des troubles du mouvement, Université d’Alberta, Kaye Edmonton Clinic
  • Dr Mario Masellis, Scientifique adjointe, Sunnybrook Health Institute; Neurologie, Faculté de médecine de l’Université de Toronto
  • Dre Janis M. MiyasakiProfesseure adjointe, Division de la neurologie, Université d’Alberta
  • Dr Abid Oueslati, professeur adjoint, Faculté de médecine, Université Laval
  • Dre Caroline Paquette, professeure adjointe, département de kinésiologie et d’éducation physique, Université McGill
  • Dr Abbas SadikotNeurochirurgien, Institut neurologique de Montréal, Université McGill.
  • Dr Antonio StrafellaScientifique principal, Centre d’imagerie de recherche, Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH); Professeur, Division de la neurologie, Département de médicine, Réseau universitaire de santé (RUS); Scientifique principal, Division du cerveau, de l’imagerie et du comportement – Neuroscience des systèmes, Institut de recherche de l’hôpital Toronto Western; Professeur auxiliaire, Université McGill
  • Dr Michael G. SchlossmacherScientifique principal, Programme de neuroscience, Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa; Neurologue, Division de la neurologie, Département de médecine, Hôpital d’Ottawa; Professeur associé de médecine (neurologie) et directeur du programme de maîtrise et de doctorat, Faculté de médecine, Université d’Ottawa
  • Dr Anurag TandonChercheur, Centre de recherche sur les maladies neurodégénératives,
  • Université de Toronto
  • Dr Louis-Eric Trudeau, Professeur, Département de pharmacologie, Faculté de médecine, Université de Montréal.
  • Dr Jean-François Trempe, professeur adjoint,Département de pharmacologie et de thérapeutique, Université McGill
  • Joel Watts, professeur adjoint, département de biochimie, Université de Toronto; chercheur principal, Centre de recherche Tanz sur les maladies neurodégénératives
Comité de politique de recherches

Le Comité des politiques de recherche (CPR) formule des recommandations d’affectation de fonds à l’intention du conseil d’administration de Parkinson Canada. Le CPR guide également le conseil pour établir des politiques sur les moyens les plus efficaces de promouvoir la recherche ciblant les causes et le traitement de la maladie de Parkinson, ainsi que le remède éventuel à la maladie.
Le Comité de politique de recherches (CPR) et le Conseil consultatif scientifique (CCS) sont deux comités distincts qui se composent de bénévoles. Le président du CCS est également membre du CPR pour assurer la continuité.

  • Dr Pierre J. Blanchet, président, Neurologue, Unité des troubles du mouvement André-Barbeau, Hôpital Notre-Dame du CHUM, Montréal
  • Dr Ron Postuma, président du Comité consultatif scientifique; Professeur agrégé de neurologie et de neurochirurgie, Faculté de médecine, Université McGill; neurologue, Hôpital général de Montréal; chercheur à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et à l’Hôpital du Sacré Coeur
  • Dre Wendy Horbay, vice-président, Expert-conseil en planification stratégique liée à la santé
  • Dr Daniel Levesque, Professeur, Faculté de pharmacie, Université de Montréal
  • Dre Julie Nantel, Professeure Adjoint, Faculté des sciences de la santé, Sciences de l’activité physique, Université d’Ottawa
  • Dre Angela Roberts, Orthophoniste, Récipiendaire de la bourse dans les soins du vieillissement, Instituts de recherche de santé Lawson
  • Mlle. Sharon Yardley, Coordonnateur clinique, infirmière enseignante, Centre de recherche de Parkinson Pacific, Vancouver Coastal Health – site de UBC