Objectif du programme

Le programme de recherche de Parkinson Canada est axé sur l’appui financier offert aux nouveaux chercheurs pour les aider à entreprendre une carrière dans la recherche sur la maladie de Parkinson; sur l’attribution de bourses de recherche clinique pour accroître l’accès aux soins en augmentant le nombre de spécialistes qualifiés; et sur le financement d’idées novatrices qui, autrement, ne pourraient pas être développées.

Reposant sur un processus rigoureux d’examen par les pairs dirigé par notre Conseil consultatif scientifique, le Programme de recherche investit dans la recherche canadienne novatrice menée par des chercheurs établis et prometteurs.

Depuis 1981, le programme national de recherche de Parkinson Canada a investi plus de 31 M$ en financement destiné à :

  • la recherche canadienne novatrice menée par des chercheurs établis et prometteurs;
  • la recherche au stade de la découverte au cours duquel les chercheurs évaluent de nouvelles théories et suivent des pistes prometteuses;
  • des chercheurs en début de carrière de manière à stimuler la prochaine génération de scientifiques qui étudieront la maladie de Parkinson;
  • la recherche novatrice pour consolider les compétences, promouvoir la créativité et mobiliser davantage de chercheurs;
  • plus de 600 bourses, bourses de recherche et subventions qui nous ont permis d’approfondir les connaissances sur le diagnostic et le traitement de la maladie de Parkinson.

Télécharger un aperçu du programme de recherche.

Projets de recherche en cours

Financement de la recherche

Le programme de recherche de Parkinson Canada est possible grâce au soutien financier individuel, ainsi qu’au soutien provenant de sociétés et de fondations. Le financement dans le cadre du programme de recherche de Parkinson Canada est offert par Parkinson Canada, nos partenaires régionaux et nos partenaires de recherche de partout au pays.

Ensemble, les donateurs et les chercheurs contribuent à de nombreuses innovations au chapitre de la recherche, dont :

  • la découverte de meilleurs traitements et l’approfondissement des connaissances sur les causes, l’évolution et les complications de la maladie de Parkinson; l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de la maladie de Parkinson ainsi que celle de leurs familles afin qu’ils puissent vivre pleinement leur vie, malgré les défis posés par cette maladie. Ce domaine de recherche fait appel à diverses disciplines de la santé, comme les soins infirmiers, l’ergothérapie, l’orthophonie et le travail social;
  • Consolider les compétences de la prochaine génération de chercheurs canadiens. Nous finançons également la formation spécialisée des médecins en matière de diagnostic et de prise en charge de la maladie, ainsi que d’autres troubles du mouvement afin de pouvoir compter sur un plus grand nombre de spécialistes de la maladie de Parkinson pour prodiguer des soins de grande qualité;
  • Contribuer à la compréhension collective de cette maladie complexe à l’échelle internationale ainsi qu’à la recherche mondiale d’un remède. Les investissements continus en recherche engendreront davantage de découvertes marquantes et nous rapprocheront d’un monde sans maladie de Parkinson.
  • Le programme de recherche de Parkinson Canada finance également la recherche sur des troubles associés, comme l’atrophie multisystématisée, la paralysie supranucléaire progressive et d’autres problèmes de santé liés à la maladie de Parkinson.

Donner maintenant

Conseil consultatif scientifique

Le Comité de politique de recherches (CPR) et le Conseil consultatif scientifique (CCS) sont deux comités distincts qui se composent de bénévoles. Le président du CCS est également membre du CPR pour assurer la continuité.

  • Dr Ron Postuma, président, professeur agrégé de neurologie et de neurochirurgie, Faculté de médecine, Université McGill ; neurologue, Hôpital général de Montréal ; chercheur à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et à l’Hôpital du Sacré Cœur
  • Dre Silke Appel-Cresswell, professeure adjointe, médecine/neurologie, Université de la Colombie-Britannique ; clinicienne-chercheuse, Centre de recherche du Pacifique sur la maladie de Parkinson et Centre de santé du cerveau Djavad Mowafghian
  • Dr Frédéric Calon, professeur, Faculté de pharmacie, Université Laval
  • Dr Robert Chen, professeur de médecine (neurologie), Université de Toronto ; scientifique chevronné, Institut de recherche Krembil ; scientifique chevronné
  • Dr Bin Hu, professeur, Département des neurosciences cliniques et Département d’anatomie et de biologie cellulaire, Université de Calgary
  • Dre Lorraine Kalia, professeure adjointe et clinicienne-scientifique, Division de neurologie de l’Université de Toronto ; neurologue, Movement Disorders Centre, Toronto Western Hospital
  • Dr Wayne Martin, professeur, Division de la neurologie, Programme des troubles du mouvement, Université d’Alberta, Kaye Edmonton Clinic
  • Dr Mario Masellis, scientifique adjoint, Sunnybrook Health Institute ; Neurologie, Faculté de médecine de l’Université de Toronto
  • Dr Abid Oueslati, professeur adjoint, Faculté de médecine, Université Laval
  • Dre Caroline Paquette, professeure adjointe, département de kinésiologie et d’éducation physique, Université McGill
  • Dre Tamara Pringsheim, professeure agrégée, Département de neurosciences cliniques, psychiatrie, pédiatrie et sciences de la santé communautaire, Université de Calgary
  • Dre Ekaterina Rogaeva, professeure, Département de médecine, Université de Toronto
  • Dr Abbas Sadikot, neurochirurgien, Institut neurologique de Montréal, Université McGill.
  • Dr Louis-Eric Trudeau, professeur, Département de pharmacologie, Faculté de médecine, Université de Montréal.
  • Dr Jean-François Trempe, professeur adjoint, Département de pharmacologie et de thérapeutique, Université McGill
  • Dr Joel Watts, professeur adjoint, département de biochimie, Université de Toronto ; chercheur principal, Centre de recherche Tanz sur les maladies neurodégénératives

Comité de politique de recherches

Le Comité des politiques de recherche (CPR) formule des recommandations d’affectation de fonds à l’intention du conseil d’administration de Parkinson Canada. Le CPR guide également le conseil pour établir des politiques sur les moyens les plus efficaces de promouvoir la recherche ciblant les causes et le traitement de la maladie de Parkinson, ainsi que le remède éventuel à la maladie.
Le Comité de politique de recherches (CPR) et le Conseil consultatif scientifique (CCS) sont deux comités distincts qui se composent de bénévoles. Le président du CCS est également membre du CPR pour assurer la continuité.

  • Dr Pierre J. Blanchet, président, neurologue, Unité des troubles du mouvement André-Barbeau, Hôpital Notre-Dame du CHUM, Montréal
  • Dr Ron Postuma, président du Comité consultatif scientifique; Professeur agrégé de neurologie et de neurochirurgie, Faculté de médecine, Université McGill; neurologue, Hôpital général de Montréal; chercheur à l’Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et à l’Hôpital du Sacré Coeur
  • Dre Wendy Horbay, vice-présidente, Experte-conseil en planification stratégique liée à la santé
  • Dr Daniel Levesque, professeur, Faculté de pharmacie, Université de Montréal
  • Dre Julie Nantel, professeure Adjointe, Faculté des sciences de la santé, Sciences de l’activité physique, Université d’Ottawa
  • Dre Angela Roberts, orthophoniste, récipiendaire de la bourse dans les soins du vieillissement, Instituts de recherche de santé Lawson
  • Dr Antonio Strafella
    M. John Parkhurst