Avril, mois de la sensibilisation à la maladie de Parkinson


Le nombre de personnes atteintes de la maladie de Parkinson doublera d’ici 2031

TORONTO (ONTARIO), le 31 mars 2015 – Chaque jour, 10 personnes reçoivent un diagnostic de maladie de Parkinson. Au cours des 16 prochaines années, le nombre de Canadiens atteints de la maladie devrait doubler pour atteindre 163 700, et la Société Parkinson Canada (SPC) sera là pour eux. Ces statistiques ne présentent qu’une partie de la réalité. Un rapport récent de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), Établir les connexions : Mieux comprendre les affections neurologiques au Canada, donne des données et divers renseignements sur l’incidence de la maladie de Parkinson au Canada. Il fait également état de l’ampleur des défis quotidiens auxquels sont confrontées les familles dont l’un des membres vit avec une affection neurologique.

Les coûts des soins de santé associés à la maladie sont stupéfiants. Les coûts directs annuels des soins de santé associés à la maladie de Parkinson, chiffrés à 120 358 000 $, sont les troisièmes en importance après les coûts associés à l’épilepsie et à l’Alzheimer et autres démences. Les finances des ménages dont une personne est atteinte de la maladie de Parkinson peuvent aussi être éprouvées. Parmi les personnes atteintes d’une affection neurologique, c’est chez celles qui sont atteintes de la maladie de Parkinson que le taux d’utilisation de médicaments sur ordonnance est le plus élevé. La moyenne annuelle de leurs frais remboursables est de 1 100 $, la moyenne la plus élevée après celle des personnes atteintes d’une lésion de la moelle épinière.

« L’effet sur les personnes atteintes et les familles peut être accablant », constate Joyce Gordon, présidente et chef de la direction de la Société Parkinson Canada.

La majorité des soignants sont des membres de la famille, et leur stress double quand ils prennent soin d’une personne atteinte d’une affection neurologique. C’est particulièrement vrai lorsque l’affection est accompagnée d’un trouble cognitif ou de problèmes de comportement, une situation courante dans les cas de Parkinson. En tout, 50 % des personnes atteintes de la maladie de Parkinson ont des troubles de mémoire et 40 % connaissent un ralentissement de leur capacité à penser et à résoudre des problèmes.

La Société Parkinson Canada continuera à élargir son champ d’action et à donner à chaque personne atteinte du Parkinson l’assurance de trouver de l’aide et des ressources près de chez elle. La SPC a lancé une nouvelle carte interactive qui permet aux Canadiens de trouver des ressources dans leur province, afin de vivre leur vie pleinement. Cet outil en ligne s’ajoute à la ligne nationale d’information et de référence sans frais 1-800-565-3000.

« Il est important pour les personnes qui reçoivent un diagnostic de la maladie de Parkinson d’avoir accès à des ressources fondées sur des données probantes en complément aux renseignements qu’elles viennent d’obtenir de leur neurologue ou de leur médecin de famille », indique Grace Ferrari, gestionnaire nationale, Formation professionnelle et publique.

« Il peut s’écouler de nombreux mois avant leur prochain rendez-vous avec un spécialiste et, entre-temps, elles se posent des questions. Nous sommes là pour les aider à comprendre. »

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative chronique caractérisée par une perte de dopamine dans le cerveau et pour laquelle il n’existe ni cause ni remède connu. Parmi les symptômes, mentionnons le tremblement de repos, la lenteur des mouvements, la raideur ou rigidité musculaire, une difficulté à garder son équilibre et à marcher, des changements dans le volume de la voix et l’élocution ainsi que des problèmes de motricité fine. Parmi les symptômes non moteurs, mentionnons la dépression, la perte d’odorat, les troubles du sommeil et une détérioration cognitive. L’âge moyen à l’apparition de la maladie est de 60 ans, mais certaines personnes âgées d’aussi peu que 30 ou 40 sont touchées.

Depuis 50 ans, la Société Parkinson Canada et son réseau de partenaires de partout au Canada offrent des services d’éducation et de soutien aux personnes atteintes, aux familles et aux professionnels de la santé tout en revendiquant des changements aux politiques de santé. Le Programme national de recherche de la SPC a investi plus de 24 millions de dollars dans plus de 450 projets de recherche pour percer les mystères de la maladie de Parkinson.

Pour de plus amples renseignements sur les programmes et les services relatifs à la maladie de Parkinson offerts près de chez vous, composez le 1-800-565-3000 ou consultez le site www.parkinson.ca. Participez à la conversation sur Twitter @ParkinsonCanada et suivez la Société Parkinson Canada sur Facebook.

–30 –

Pour de plus amples renseignements

Kelly Mills
Adjointe aux communications
Société Parkinson Canada
1-800-565-3000, poste 3469
kelly.mills@parkinson.ca


Référence
Organismes caritatifs neurologiques du Canada (OCNC), Santé Canada, Agence de la santé publique du Canada (ASPC), Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), Établir les connexions : Mieux comprendre les affections neurologiques au Canada, sept. 2014.