Les troubles Parkinson plus


Les troubles Parkinson plus, également connus sous le nom de syndromes parkinsoniens atypiques, forment un groupe de maladies associées au manque de dopamine dans le cerveau. La dopamine contribue à contrôler les mouvements corporels. Il n’y a pas de moyen idéal pour définir la maladie de Parkinson et la distinguer des autres syndromes parkinsoniens.

Alors que la maladie de Parkinson est la forme la plus commune du parkinsonisme, environ 20 %* des personnes touchées recevront un diagnostic de maladie du même type que la maladie de Parkinson. Il est souvent difficile de différencier ces syndromes de la maladie de Parkinson et de les différencier les uns des autres. Au nombre de ces syndromes, mentionnons  l’atrophie multisystématisée (AMS), la paralysie supranucléaire progressive (PSP), la dégénérescence corticobasale (DCB) et la démence à corps de Lewy (DCL). La dystonie n’est pas un trouble connexe mais, chez certaines personnes souffrant de la maladie de Parkinson, elle peut être un symptôme de cette maladie.

Idéalement, les patients soupçonnés d’avoir la maladie de Parkinson ou un trouble du mouvement connexe, doivent être aiguillés vers une clinique ou un centre spécialisé des troubles du mouvement à des fins d’évaluation.

Ressources additionnelles : 
Dystonia Society of Canada (en Anglais)

* Practice Parameter: Diagnosis and Prognosis of new Onset Parkinson Disease, Académie américaine de neurologie, 2006.

Le contenu de la page est offert uniquement à titre informatif et il ne représente pas un conseil, une approbation ou une recommandation à l'égard de produits, de services et d’entreprises, ni une allégation ou une description des caractéristiques à leur sujet de la part de la Société Parkinson Canada.