Symptômes non moteurs


Bien que la maladie de Parkinson soit souvent caractérisée par de la lenteur à exécuter des mouvements, de la rigidité, des tremblements et de l’instabilité posturale, on peut observer d’autres changements chez de nombreux patients, même avant l’apparition des symptômes moteurs. Ces changements, connus sous le nom de symptômes non moteurs, peuvent aussi avoir un impact sur la qualité de vie d’une personne. Beaucoup de patients ne se rendent pas compte que ces autres symptômes sont reliés à la maladie de Parkinson. Par conséquent, ils ne sont pas traités.

Les symptômes non moteurs peuvent varier considérablement d'un patient à l’autre*, et peuvent comporter : Écoulement de salive; Changement dans les capacités à goûter et à sentir; Étouffement et difficulté à avaler; Nausée et vomissement; Constipation; Incontinence fécale; Trouble de la vessie; Douleur inexpliquée; Changement de poids inexpliqué; Démence et problème cognitive; Hallucinations; Dépression et anxiété; Trouble sexuel; Hypotension orthostatique; Hypersomnolence diurne; Insomnie; Trouble comportemental en sommeil paradoxal; Syndrome des jambes sans repos; Enflure des jambs; Transpiration excessive; Vision double; Illusions et Trouble obsessionnel compulsif

Deux outils, mis au point par le Dr Ron Postuma, chercheur financé par la Société Parkinson Canada, aident les personnes atteintes de la maladie de Parkinson et leurs médecins à déterminer et à gérer les symptômes non moteurs : Un guide sur les symptômes non moteurs de la maladie de Parkinson (conçu pour les patients) et Le Guide à l’intention des médecins : Symptômes non moteurs de la maladie de Parkinson. Les deux guides comprennent  le questionnaire PD NMS (PDF), validé à l’échelle internationale, qui permet aux patients de noter ce qu’ils vivent et de discuter des symptômes avec leur médecin afin de déterminer le plan de traitement le plus approprié.

*Source : A Guide to the Non-Motor Symptoms of Parkinson’s Disease (guide des symptômes non moteurs de la maladie de Parkinson), par Ron Postuma et Christos Galatas.