Recherche

Questions et réponses


1. Quel est le but de la Loi sur la procréation assistée?
Adoptée en 2004, la Loi établit un cadre législatif exhaustif qui régit l’utilisation de la procréation assistée, y compris l’utilisation d’embryons humains pour la recherche.

2. Que dit la Loi?

La Loi :
• régit les pratiques de fécondation in vitro acceptables d’un point de vue éthique;
• interdit le clonage humain;
• s’assure que la recherche est menée dans un contexte réglementé;
• établit une agence qui s’assurera du respect de la loi.

Pour de plus amples détails sur la procréation assistée au Canada, consultez le site Web suivant : www.ahrc-pac.gc.ca.

3. La SPC finance-t-elle la recherche sur les cellules souches embryonnaires?
Oui, la SPC finance la recherche sur les cellules souches embryonnaires dans le cadre réglementaire et avec le plein consentement des parties intéressées. Les projets qui obtiennent la meilleure évaluation sur le plan de l’excellence scientifique et de la pertinence par rapport à la maladie de Parkinson reçoivent une recommandation de financement au Programme national de recherche de la SPC.

4. Qu’arrive-t-il si je ne veux pas que mon don soutienne la recherche sur les cellules souches embryonnaires?
Vous pouvez faire un don à l’un des quatre secteurs de l’organisme : la recherche (incluant la recherche psychosociale et la recherche scientifique), l’éducation, les services de soutien et la défense des intérêts.

5. La maladie de Parkinson peut-elle être traitée en utilisant des cellules souches?
Pas pour le moment. Pour la plupart des maladies comme la maladie de Parkinson, les chercheurs tentent toujours de déterminer quelles sont les cellules qui réussiront le mieux à réparer les tissus endommagés ou malades, et comment amener ces cellules au bon endroit dans le corps (c’est-à-dire dans le cerveau).



►Énoncés de position