Mise à jour sur un médicament – Apomorphine (Movapo)

Nous avons le plaisir de vous informer que l’apomorphine (MOVAPO) a fait l’objet d’une recommandation positive de la part de l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS). Parkinson Canada a déposé un formulaire « Présentation de preuves des patients » en vue du processus d’examen. Cette présentation repose sur un sondage réalisé auprès de quelque 900 personnes atteintes de la maladie de Parkinson et d’aidants, ainsi que sur des entrevues avec des personnes qui prennent de l’apormorphine en Europe. Voici le rapport de recommandation complet (en anglais seulement) de l’ACMTS :

https://cadth.ca/fr/apomorphine

Une recommandation positive signifie que l’ACMTS recommande que les régimes publics d’assurance-médicaments des provinces couvrent le coût du médicament (sous conditions) :

CHLORHYDRATE D’APOMORPHINE (MOVAPO – PALADIN LABS INC.)

Indication : maladie de Parkinson

 RECOMMANDATION

Le Comité canadien d’expertise sur les médicaments de l’ACMTS recommande que le chlorhydrate d’apomorphine (apomorphine) soit remboursé pour le traitement d’urgence, intermittent, de crises d’hypomobilité « hors dose » (crises en « fin de dose » et crises imprévisibles « on-off ») chez les patients qui  sont à un stade avancé de la maladie de Parkinson si les conditions et critères suivants sont satisfaits :

 Critère

  • L’apomorphine doit être utilisée uniquement comme traitement d’appoint chez les patients qui reçoivent un traitement optimisé (lévodopa et dérivés et agonistes dopaminergiques) et qui sont toujours aux prises avec des crises « off ».

Conditions

  • Les patients traités avec l’apomorphine doivent être confiés à un médecin ayant de l’expérience dans le diagnostic et la prise en charge de la maladie de Parkinson.
  • Réduction du prix

Il s’agit d’une étape positive et nécessaire pour donner un accès équitable au médicament aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson qui en bénéficieraient; il s’agit toutefois du début du processus.

Veuillez ne pas apporter de changements à votre régime thérapeutique sans en avoir d’abord discuté avec un professionnel de la santé. N’oubliez pas que votre médecin ou votre pharmacien peut vous aider à gérer votre prise de médicaments.

Parkinson Canada continuera de surveiller la disponibilité de l’apomorphine et communiquera les mises à jour dès qu’elles seront disponibles. Si vous avez des questions au sujet de ce processus ou d’autres questions touchant la communauté Parkinson, communiquez avec l’équipe de défense des intérêts de Parkinson Canada par téléphone au 1 800 565-3000, poste 3501, ou par courriel à advocacy@parkinson.ca.